Les Chevaliers d’Emeraude T11 d’Anne Robillard

Kira est toujours plongée dans le passé, depuis que son grand-père Akuretari l’a enlevée. Elle a retrouvé les premiers habitants d’Enkidiev et découvre un continent qui n’a pas encore subi de transformations. Elle est accueillie comme une déesse et une sauveuse.

Les larves continuent d’avancer inlassablement. L’Empereur Noir prend de plus en plus de risques. Il sort de son royaume pour retrouver Kira et anéantir Enkidiev. Il semble avoir des « sentiments » pour Sage. Sage, dont le passé s’efface peu à peu de sa mémoire, même s’il tente par tous les moyens de se rappeler. Il a compris le manège d’Asbeth mais l’Empereur ne veut toujours pas l’écouter. Asbeth continue son double jeu auprès de l’Empereur Noir et d’Akuretari.

Leur but est de s’emparer de Wellan, Onyx et Danalieth.

Les enfants retrouvent leurs parents, comme Dinath, fille de Danalieth, qui est ramenée au pays de sa mère, la reine des Fées.

Amecareth offre à Sage un dragon.

Les hommes lézards viennent en aide aux Chevaliers. Je pense que la survie du royaume va venir de tous ces peuples qui ont été opprimés, de ceux qui combattent mais aussi de toutes les forces du ciel qui vont devoir prendre des décisions pour un monde meilleur.

J’ai été un peu choquée par la mort de Wellan. Rappelé par sa protectrice, la déesse de Rubis, mère de sa fille, pour sauver Parandar. La mort est brutale, un instant d’inattention et hop ça y est. Par contre, ses funérailles, par les mains de sa fille sont impressionnantes.

Dans ce roman, je trouve que les Dieux se vengent un peu trop. Theandras fait payer à Wellan tous les bienfaits qu’elle lui a accordé, le fait de connaître son fils et de lui donner une fille. Et tout cela, c’est vrai que c’est pour sauver le monde. Mais c’est surtout pour sauver le maître des Dieux. Onyx, avec sa perspicacité, a compris qu’il y avait anguille sous roche. Ce personnage, que je n’aimais pas trop, commence à remporter un peu mon adhésion, même si je ne sais pas ce qu’il va faire. Le saura-t-on dans le douzième et dernier tome. J’ai bien peur que cela ne finisse en queue de poisson.

Dylan sera lui aussi coupé définitivement de son père Wellan à moins que ses pouvoirs ne lui soient rendus. Mais il goûte à la vie humaine et aux sentiments amoureux. Pareil, il va falloir que cela s’accélère dans le douzième tome pour voir s’il pourra être heureux.

Kira ne peut pas faire abstraction de son présent mais, femme, elle n’est pas insensible à celui qui est l’ancêtre de Sage et d’Onyx. Elle retrouve en lui ce qui fait l’un et l’autre. Je suis donc en attente de ce qui va se passer dans le dernier tome car Kira doit aider le Porteur de Lumière à vaincre l’Empereur Noir, son père.

Le passage entre Sage et son bébé dragon est amusant. Le bébé sait qui est son maître mais comme tous les enfants un peu indisciplinés, il ne fait que des bêtises. Cela va permettre à Sage d’oublier sa tristesse, son passé et d’élever ce bébé comme il a élevé ses faucons.

Le magicien d’Emeraude, Hawke, a décidé de se mêler aux combats. Pour ça, il va trouver la monture qu’il lui faut. Montures en lien avec l’Empereur Noir mais maintenant dévouées aux humains. Emeraude est quand même entre de bonnes mains avec Jahonne et Amayelle et même le forgeron.

On peut penser que ce roman est le roman des transformations pour tous mais aussi des questions.

Liam est donc coupé des autres également. Lui aussi doit aider son ami Lassa. Etant avec les araignées, dans des contrées interdites, va-t-il pouvoir se libérer ou est-ce que ce peuple va aider Enkidiev.

Un petit passage également sympathique lorsque Nartrach se prend d’amitié pour Stellan le dragon de l’Empereur. Amitié mais aussi sauvetage puisque Stellan est blessé. Cela mêle les sentiments humains et prouve que le monde de l’Empereur Noir ne peut pas être si mauvais que ça lorsque ses « habitants » sont hors du royaume et qu’ils rencontrent des humains qui ne veulent pas les faire souffrir.

Je trouve qu’il y a encore trop de choses à venir dans le dernier roman et j’ai peur que l’impasse soit faite sur de nombreux évènements. Que va-t-il arriver également au déserteur ?

Je ne m’étais pas trop attardée auparavant sur les relations « amoureuses » entre les Immortels et les humains, mais cela a été très important. Que ce soit les hommes et les femmes, il faut bien le dire. La première que l’on connait est Fan qui a eu Dylan avec Wellan. Mais il y a aussi Danalieth et nous apprenons également qu’Hadrian et le Magicien de Cristal sont également frères puisqu’ils ont le même père. Les Immortels et les Dieux, avec ces relations, voulaient-ils que les humains soient redevables ou est-ce un véritable amour qui s’est passé ?

Lecture commune avec Evilys.

Publicités

2 commentaires sur « Les Chevaliers d’Emeraude T11 d’Anne Robillard »

  1. Tu ne seras pas déçus par le tome 12 et la suite avec les héritiers d’Enkidiev, c’est plus que palpitant^^

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s