A contre jour de Charline Quarré

Margot est une jeune fille de 17 ans qui s’ennuie, qui n’a aucune aspiration, qui n’a aucun ami. Elle angoisse même quand elle est seule. Elle rencontre pour très peu de temps Julien. Elle boit, fume, ne s’intéresse à rien, n’a pas de véritables discussions avec ses parents. Elle voudrait être normale, comme les autres, mais n’y arrive pas.

On la retrouve 6 ans plus tard et là, elle a quelques amis. Mais sa vie est toujours identique. Elle s’est arrangée une vie sans débordements. Et là, Julien refait son apparition. Elle ne veut pas s’engager, elle le voit, rit, passe de bons moments et en définitive elle va devenir accro à cet homme qui semble la faire vibrer. Pendant 3 ans, ils resteront ensemble jusqu’à la rupture.

Un petit roman qui se lit certes facilement mais je n’aime pas toutes ces phrases qui se suivent pour faire de très longs paragraphes. C’est vrai que cela sert la continuité des pensées de l’auteur et de l’héroïne. Mais j’ai l’impression d’avaler des mots, d’en comprendre l’essentiel et surtout de ne pas approfondir les pensées de Margot.

Margot que l’on découvre à l’âge de 17 ans et que l’on quitte à 27 ans, sans réel changement de sa personne.

Cette jeune adolescente et ensuite femme ne m’a fait ni chaud, ni froid. Elle n’attire aucune sympathie, sauf pour la solitude. Je déplore sa solitude, une solitude qu’elle a voulu, il me semble. Margot est très famille, même si ses parents n’ont pas l’air très présents, surtout lorsqu’elle en a besoin. J’ai ressenti ça à divers moments, mais j’ai également perçu une mère qui était là pour sa fille quand elle en avait besoin.

Bien qu’elle soit toujours seule, je trouve Margot très peu indépendante même si elle sort par ses propres moyens. Elle attend toujours ses parents ou après son petit ami.

Le problème de Margot est qu’elle a tout. Une vie très confortable, protégée et qu’elle ne sait pas comment prendre son envol. Le souhaite-t-elle vraiment ? On n’en a pas l’impression. Elle se cherche, ne trouve pas sa voie et au lieu de ruer dans les brancards pour se trouver, elle subit sa vie. Il faudra juste que sa mère, en lisant ses écrits, le début du livre commence par un petit carnet vide et une interrogation de Margot, lui dise « tu es faite pour devenir auteur », pour que Margot comprenne que l’écriture est son but. Quoi que le but final, pour elle, est d’être éditée. Et ça, on peut le comprendre.

Par moments, le lecteur a envie de la secouer pour qu’elle se bouge et ne s’endorme. Margot est tributaire de ses relations, quand elle en a. Elle tombe amoureuse d’un garçon, qu’elle reverra, avec qui elle vivra, avant de s’en séparer. Cela donne de très longues phrases sur ses états d’âme, sur ce qu’elle a vécu, sur leur incompatibilité d’humeur et de vie. C’est vrai qu’un chagrin d’amour est difficile à vivre. On est tous passé par là. Mais elle semble ne pas avoir ressenti véritablement de chagrin lorsqu’elle s’est séparé de celui qu’elle devait épouser.

Alors qu’elle pense, qu’à 30 ans, elle ne sera jamais comme les autres, qu’elle ne rentrera jamais dans le moule, en se mariant, en faisant des enfants, en travaillant, en s’amusant, un retour va-t-il la faire changer d’avis ? Elle se sent toujours comme une petite fille, elle ne veut pas de la normalité.

Je suis mitigée quant à ce roman. Je ne peux pas dire que je ne l’ai pas aimé. Mais je ne l’ai pas adoré non plus. La plume est facile même si j’ai constaté quelques fautes de grammaire et d’orthographe. Quelques incohérences également. Je m’explique. Deux ou trois fois, on apprend que Margot est souvent en retard mais une autre fois, surtout pour voir Julien, elle est toujours en avance et elle l’attend.

Merci à Délivrer des livres qui  a transmis mes coordonnées aux  Editions Baudelaire

Publicités

4 thoughts on “A contre jour de Charline Quarré

  1. Merci Angelita pour ton avis sur ce livre, que je n’ai pas lu mais qui m’attire de par son thème et d’autres avis que j’ai pu lire (des coups de coeur pour certains). Je ne suis pas sûre cependant d’aimer ses phrases que tu dis longues et s’enchainant. A voir donc 🙂

  2. @ Cla, ce n’est que mon avis
    @ Ysa, on en dit beaucoup de bien. Pas acheté encore
    @ Hérisson, merci à toi. Je n’ai pas lu d’autres avis malheureusement

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s