L’aimer ou le fuir de Delphine de Malherbe

Colette a 47 ans. Elle est partie dans sa maison de Bretagne pour tenter de se soigner. Mais elle a été rejointe par son beau-fils de 17 ans, Bertrand de Jouvenel qui est tombé amoureux d’elle.

S’ensuit un monologue (avec quelques dialogues) entre Colette et un psy qu’elle a appelé pour se confier et pour tenter de prendre la décision qui ne sera pas un danger pour sa famille.

Ce roman, monologue, est un véritable hommage à Colette. N’ayant jamais rien lu de cet auteur et ne connaissant pas sa vie, c’est intéressant à lire, même si je me suis renseignée un petit peu pour voir si les personnages mentionnés étaient réels.

Il doit très certainement y avoir une belle part de vérité là-dedans mais peut-être aussi de la fiction.

Colette aurait-elle parlé à un psychologue sur sa future relation avec Bertrand de Jouvenel ?

Se serait-elle confiée de cette façon concernant sa vie, son premier mariage, ses écrits, son amour pour les hommes et les femmes, sa carrière de danseuse, son deuxième mariage et son amour pour Bertrand, car cela s’arrête là ?

Colette parle-t-elle vraiment à un psy oo à elle-même ?

Colette est une véritable amoureuse qui n’a pas eu de chance avec son premier mari. Elle a le sens du devoir bien qu’elle soit aventurière. On connait ses déboires d’écrivain, ses rencontres avec les hommes et les femmes qui l’ont marquée. Des rencontres avec des homosexuels hommes ou femmes. Colette est une femme libre mais qui a des droits et des devoirs qu’elle va tenter de faire valoir, pour mieux prendre la décision qui est de satisfaire son propre plaisir.

Ce livre a le mérite de nous montrer une femme qui est une femme de notre époque quand même. Les moeurs ont avancé et heureusement même si les femmes sont beaucoup plus libres qu’auparavant, elles doivent faire face au mariage, aux enfants, à la vie professionnelle, tout comme Colette et répondre à bon nombre de questions.

Est-ce que la fille de Colette, pensionnaire, a accepté que sa mère vive une liaison avec un homme plus jeune qu’elle de 30 ans et qui est son beau-fils ? Est-ce que la fille de Colette, après ça, est une femme libre et libérée ?

Je ne peux pas dire que j’ai détesté ce livre mais je n’ai pas véritablement aimé non plus. Je n’aime pas trop les monologues. Il n’y a pas de suspense. Le personnage, Colette, n’est pas étoffé.

Lu dans le cadre du Jury Littéraire de la FNAC.

Publicités

Un commentaire sur « L’aimer ou le fuir de Delphine de Malherbe »

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s