L’ITW lecteur de Faustine

Aix, Paris, Bdx, Faustine va-t-elle déménager autant de fois que moi ? Pour le moment, ce n’est pas le cas, mais elle a rejoint la ville de mon enfance et de mon adolescence puisque j’en suis partie à l’âge de 20 ans. Revenir vivre à Bdx, non je ne le pense pas. La ville ne m’attire pas du tout mais cela n’empêche que je vais y revenir bientôt et que je vais avoir l’occasion de voir Faustine. En tous les cas, elle nous fait partager ses lectures et réponds à toutes mes questions.

Que lis-tu ?

Je lis un peu de tout mais par période. Principalement des romans contemporains. C’est rare que je me plonge dans une littérature d’un siècle plus ancien (je crois l’avoir trop fait durant mes études). Je suis actuellement en train de me replonger dans l’univers des polars. C’est John Hart avec « L’enfant perdu », qui m’a redonné envie de m’y remettre.


Fan de polars, encore un auteur à découvrir pour moi. Merci de l’info.

Où lis-tu ?

Actuellement, uniquement chez moi. Mes temps de transport sur Bordeaux étant trop courts (comparé avec ce que je pouvais lire dans le métro quand j’étais sur Paris). Je n’ai pas envie de trimballer mon livre pour ne lire qu’une page. Du coup, dans mon lit, sur mon canapé, dans mon hamac…

Des endroits qui incitent donc à la détente. C’est vrai que les transports en commun bordelais ont gagné en vitesse avec le tram maintenant. Beaucoup plus agréables, je pense.

Quand lis-tu ?

Principalement le soir avant de m’endormir. Mais quand j’ai envie de commencer un nouveau livre,  je m’active sur la fin de celui que je lis pour le terminer rapidement et je peux lire en journée.

Je pense que l’on est un peu tous pareils. Dès qu’un livre nous plait on a réellement envie de le finir pour passer au suivant ou comme toi tu le fais.

Dans quelles conditions dois-tu lire ? (bruit, musique, silence … ?)

Le bruit ne me dérange pas. Par contre j’évite tout ce qui est musique, car j’ai tendance à fredonner l’air que j’entends et ça me déconcentre. Mais devant la télé ne me dérange pas outre mesure. Quitte à choisir, je préfère bien évidemment le silence.

Cela ne m’étonne pas. La musique me fait vibrer ou danser, suivant. Quant à la télé, elle me déconcentre. Vu que je ne la regarde pas beaucoup, je préfère avoir mon ordi avec moi pour soit regarder un match de rugby et le laisser si c’est trop prenant.

Quels sont tes auteurs favoris ?

Je citerai Edgar Allan Poe et Stephen King qui ont baigné à tour de rôle mon enfance et mon adolescence. Et à l’âge plus « adulte », il s’agit d’Haruki Murakami, je ne loupe pas une seule de ses sorties. D’ailleurs je suis impatiente de lire son dernier roman qui sort en septembre. Maintenant, j’aime tout plein d’autres auteurs.


De très bons souvenirs avec Stephen King. C’est pareil, j’ai laissé tomber et il faut que je m’y remette.

Des auteurs détestés ou incompris ?

Euhhh, peut être mais je ne m’en souviens plus alors. Peut être un livre mais pas un auteur en particulier en tout cas. Je crois que j’ai toujours plus ou moins aimé les livres que j’ai lu. Je n’ai pas trop de déception de ce coté là.

Ouf tant mieux. Au moins, tu n’es pas trop déçue.

Des souvenirs de lecture ?

Avec Stephen King, oui, dès que je me replonge dans un de ses romans, j’ai l’impression de revivre mon enfance.

Enfance, quel âge ? Parce qu’ils sont quand même violents les romans de Stephen King.

Imagines-tu la fin de ton roman ou de ton livre ? Te mets-tu dans la peau du personnage ?

Non, je n’envisage jamais la fin d’un livre et dès que les doutes s’installent, je les chasse aussi vite. (surtout quand il s’agit d’un polar). Quant au fait de me mettre dans la peau du personnage, c’est plutôt rare, mais ça m’est arrivée dernièrement avec « Les âmes vagabondes » de Stephenie Meyer. Généralement, c’est plus l’ambiance du livre que je ressens, les personnages dans leur ensemble, les sensations, les décors …


Je te comprends pour ce roman. Tu as lu ma critique. Et franchement, il y a de la place pour l’imagination.

Es-tu déçue par ce que tu peux lire ?

Une déception avec un livre de Werber, « Le papillon des étoiles ». J’étais une grande fan de cet écrivain jusqu’à la lecture de ce roman. Ce n’est pas tant l’histoire qui m’a decu, mais l’écriture des dialogues entre les personnages. J’ai trouvé ça bien en dessous de ce qu’il fait d’habitude. Du coup, je n’ai plus lu un livre de lui. Et sinon, grosse déception également avec « Le magasins des suicides » de Jean Teulé. Le 4ème de couverture annonçait pourtant un livre cynique comme je les aime. Et pas du tout au final, j’ai trouvé l’écriture infantilisante.


Transmets-tu ta passion de la lecture à tes enfants ?

je n’ai pas d’enfants actuellement, mais oui, j’espère qu’un jour ils seront autant passionnés que moi. Si ce n’est pas le cas, c’est pas grave, tant qu’ils trouvent quelque chose qu’ils aiment, c’est le principal.

Mais si, il me semble que tu as deux enfants, mais ils risquent plutôt de déchirer tes livres 😉 Je pense que la transmission pour la lecture se fait très jeune.

Ta lecture a-t-elle évolué (lis-tu autre chose par rapport à quelques années de cela ?)

Oui, je suis plus ouverte à tous les genres, je n’étiquette plus les gens parce qu’ils lisent du Marc Levy. Je suis devenue plus tolérante le jour où moi aussi, j’ai eu envie de découvrir ce qu’on appelle « les romans de gare ».


Merci Faustine de nous faire partager ton univers de lecture. En tous les cas, on se retrouve sur ton blog, sur FB et sur le groupe de Pivoine.

Tu veux tout me dire sur tes habitudes de lecture ? L’ITW lecteur te tente ? Alors, n’hésite pas à postuler. Tu es au moins sûr d’être embauché pour un jour sur ce blog. L’ITW lecteur est ouverte à tous, même les enfants ou les ados. Il suffit de me le dire dans les coms et hop les questions partent.

Publicités

4 commentaires sur « L’ITW lecteur de Faustine »

  1. Hey hey, c’est rigolo de se voir chez toi ^^
    Pour Stephen King, j’ai commencé tôt en effet. Je ne sais plus vers quel âge j’ai commencé ses lectures, mais à 13 ans, c’est sur que oui. Mes parents n’étaient pas très regardant, du moment que je lisais ^^ (et je ne les blâme pas), je ne suis pas traumatisée par ce que j’ai pu lire ou voir dans ma jeunesse, bien au contraire, ça m’a développé un sens de l’imagination assez farfelu en grandissant avec des lectures assez trash (je lisais les bouquins de mon frère qui a 7 ans de plus que moi). En tout cas merci pour ces petites itw, je suis curieuse et ce sujet me passionne ^^ Peut être à vendredi alors 🙂

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s