3 réflexions sur “D’autres vies que la mienne d’Emmanuel Carrère

  1. La façon de raconter d’un œil extérieur ces drames comme un journaliste ou quelqu’un qui observe et raconte , permet de ne pas sombrer dans le larmoyant.

    Par contre, je trouve que l’auteur est imbu de sa personne ( et pas qu’un peu…), il ne peut pas s’empêcher de glisser ici et là, à plusieurs reprises, un certain narcissisme : « j’étais sur le tournage de tel film… » ou « alors que j’étais invité à la cérémonie bidule chouette –people ».

    Pour être honnête, si peu d’humilité m’a déconcerté sur deux sujet aussi délicats : la perte tragique d’un enfant, la douloureuse suite à un cancer

Un petit avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.